Chirurgie esthétique : voyager pour se refaire une beauté, les risques

Chirurgie esthétique : voyager pour se refaire une beauté, les risques
Noter cet article

chirurgie esthétique en voyageIl n’est pas rare de constater que certains instituts de soins esthétiques mettent à la disposition du grand public des packs vraiment hallucinants: voyage , tour à la plage, séjour dans un hôtel de luxe et enfin un lifting bien réussi. Le tout à un prix défiant toute concurrence.

Dans tout la suisse romande, l’on peut constater que de plus en plus de personnes succombent aux plaisir du « tourisme de la chirurgie esthétique »

Cela est d’autant plus normal si l’on considère le fait que Des agences spécialisées et de nombreux tours operators ont décidé d’attaquer ce marché jugé très lucratif. Dans la majeure partie des cas, les prix sont ultra compétitifs et un passage en clinique est inclus dans le package.

Cependant, il faut savoir demeurer prudent. Contrairement à ce que bien de gens pensent, une intervention dans le domaine de la chirurgie esthétique n’a rien d’anodine. Tout acte de chirurgie est risqué. Il faut déjà commencer par avoir cela à l’esprit. Car nombreuses sont les personnes qui ont très vite déchanté après avoir acheté un pack de ce type (à bas prix)

Pour illustrer nos propos nous prendrons le cas de Sophie qui souhaitant se refaire le nez a eu recours à ces offres bons marché compte tenu du fait qu’elle était limitée d’un point de vue financier. Elle ne souhaite qu’une retouche assez légère.

C’est ainsi qu’elle va se plier aux formalités d’usage : envoi par mal d’un dossier médical, choix du lieu d’hébergement et de l’institut d’esthétique où elle est censée recevoir les soins.

Bien entendu un tel processus est purement condamnable si l’on met au-devant l’éthique dans la pratique de l’activité. A la limite, le tourisme chirurgical devrait être interdit. Les arguments qui militent en faveur de cette position sont légions : dans un premier temps le processus est biaisé : aucune consultation préopératoire et surtout le fait que le médecin ne laisse pas un délai de réflexion à la patiente ou au patient.

. Et le plus grave c’est surtout l’absence de suivi. En d’autres termes vous vous faites taillader, vous rentrez chez vous et vous vous débrouillez tout seul en cas de soucis. Vous n’avez même pas la possibilité de saisir la justice en cas de problème.

De plus, dans certains cas, les médecins qui pratiquent ce type d’Operations n’en ont pas le droit et ne disposent pas de tous les équipements nécessaires à la réussite de ce type d’opérations. Faites attention ! Il peut vous arriver de tomber sur une esthéticienne qui se fera passer pour une pro de la chirurgie esthétique

Bref ce type de personnes qu’un auteur s’est permis de traiter de :

« Bistouriste : Personne qui pratique la chirurgie en amateur durant ses moments de loisir. » Alain Créhange

Si vous faites un tour en Suisse et vous recherchez de très bons cabinets de chirurgie esthétiques, je vous invite à contacter ceux dont les noms suivent :

http://yellow.local.ch , http://www.medecine-esthetique-geneve.com , et Sgl-esthetique.ch. Ils sont tous connus à Genève pour leurs injections réussies de botox.

Au demeurant, il faut retenir qu’une opération chirurgicale est toujours quelque chose de très complexe même quand elle est en rapport avec l’esthétique uniquement. Même s’agit du retrait de comédons… Il faut toujours garder cela dans un coin de la tête et faire le choix des meilleurs professionnels afin d’éviter les surprises désagréables.

Ps : Consultez Pour en savoir plus sur la pratique de la chirurgie dans un bon nombre de pays européen

Hors France : la chirurgie esthétique dans d’autres pays d’Europe

3 thoughts on “Chirurgie esthétique : voyager pour se refaire une beauté, les risques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *